Dijon vu par Jonas Jacquel

Jonas Jacquel est photographe à Dijon et en Bourgogne depuis 2009 où il a travaillé principalement comme photo-journaliste pour la presse locale et nationale. Photographe reporter de mariage durant les beaux jours, il collabore régulièrement pour la presse et les magazines le restant de l’année. Il diversifie également sa pratique photographique auprès de clients tels que des cabinets d’architectes, des agences de communication ou encore des artistes. Issu d’une formation universitaire en Histoire de l’Art et Archéologie, Jonas Jacquel transmet à son style une double influence, mêlant l’esthétique d’une culture classique à la sensibilité de sujets de reportages profondément humains. Il a publié un premier ouvrage sur le sujet du photo-journalisme en décembre 2015, « Dijon, photoreporter » et participe régulièrement à des expositions photographiques.

Pour sa participation à « Dijon vu par », il a souhaité un retour aux sources de ce qui avait été le principe fondateur de l’exposition, avec la réalisation d’une série photographique en noir et blanc. Son travail s’efforce également de proposer au spectateur un accès facile et un rapport immédiat avec les oeuvres présentées. Sur le fond, Dijon vu par Jonas Jacquel s’apparente à une déambulation photographique, voire une errance, mêlant vues de la cité, scènes de rue et portraits à la proximité intimiste. Les habitants de Dijon sont, à ses yeux, au moins aussi représentatifs et intéressants que la ville prise au sens urbanistique. Par conséquent, dans la série photographique réalisée, vues de la cité et personnages se succèdent avec équilibre. Le résultat pourrait s’apparenter à une rencontre entre photographie documentaire et photographie d’art, et s’inspire très humblement du travail des photographes de «l’école nordique» que sont Jacob Aue Sobol et son ami Anders Petersen.

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest