Jonas Jacquel
Photographe à Dijon, Bourgogne

Jonas Jacquel est photographe à Dijon et en Bourgogne depuis 2009 où il a travaillé principalement comme photo-journaliste pour la presse locale et nationale. Photographe reporter de mariage durant les beaux jours, il collabore régulièrement pour la presse et les magazines le restant de l’année. Il diversifie également sa pratique photographique auprès de clients tels que cabinets d’architectes, agences de communication ou encore artistes. Issu d’une formation universitaire en Histoire de l’Art et Archéologie, Jonas Jacquel transmet à son style une double influence, mêlant l’esthétique d’une culture classique à la sensibilité de sujets de reportages profondément humains. Il a publié un premier ouvrage sur le sujet du photo-journalisme en décembre 2015, « Dijon, photoreporter», et participe régulièrement à des expositions photographiques.

Reportage de mariage

Issu d’une formation universitaire en Histoire de l’Art, j’ai toujours eu à l’esprit une culture de la photographie et une approche artistique de la discipline. Cependant, c’est à travers le photojournalisme que je me suis lancé professionnellement, en documentant, à la manière des photographes humanistes, des sujets aussi divers que sensibles, pour la presse et les magazines.‎ Lors de votre mariage, vous bénéficierez de la rigueur et des capacités d’adaptation du photo-reporter. Des qualités indispensables qui rassureront les futurs mariés. Lorsque l’on a conscience de la responsabilité qui est la nôtre ce jour-là. Immortaliser avec attention ce qui deviendra plus tard, pour vous, un témoignage à la valeur patrimoniale.

Mon approche est alors double, celle d’un photo-journaliste en quête d’instants de vie, d’émotions saisies sur le vif, de détails narratifs qui permettront de raconter votre histoire au plus juste. Mais elle est également nourrie par une culture artistique et un profond respect pour la photographie. C’est donc avec une grande constance que j’apporte une valeur ajoutée esthétique et artistique à mes images. Afin de vous proposer un résultat aussi fort en émotions qu’en beauté.

Comme beaucoup, j’ai d’abord été confronté à la thématique du mariage en tant qu’invité, pour ceux de mes amis et de mes proches. J’ai rapidement pris conscience que mes compétences de photo-reporter étaient en parfaite adéquation avec le sujet qui doit, selon moi, se traiter comme n’importe quel sujet de reportage. Avec la même rigueur, la même réactivité et finalement le même but, celui de témoigner tout en racontant une histoire. Dans la lignée et la tradition de la photographie documentaire humaniste.

Parmi toutes mes expériences professionnelles, la photographie de mariage est celle qui permet le meilleur compromis entre créativité et dynamisme du reportage, tout en bénéficiant d’un excellent rapport humain. Pour ces raisons à la fois pratiques, d’exercice de mon métier mais aussi artistiques, j’ai rapidement cherché à faire du reportage de mariage un des piliers de ma pratique professionnelle. Une activité saisonnière qui me laisse du temps pour continuer mon travail journalistique ou mes projets personnels au long cours. Il est très important pour moi de pouvoir diversifier mon approche de la photographie et de nourrir notamment mon travail sur le mariage de nombreuses influences.

La photographie au Leica

Cela peut sembler anecdotique de prime abord, mais il est important pour moi de toujours aborder mes reportages avec la même envie, et de ressentir le même plaisir de regarder, de cadrer et de déclencher. Lors de mes reportages, j’évite la lassitude du matériel hyper performant et automatisé pour revenir aux fondamentaux de la photographie. C’est ce que permet le Leica M, héritier d’un passé de légende dans la photographie. Il oblige à travailler en manuel, sans zoom, à s’approcher du sujet et à penser chaque image. Au Leica je ne « prends » pas de photos, je « fais » des photos. Sa compacité, sa discrétion et son look intemporel participent également de ce plaisir d’utilisation.

Je suis basé à Dijon, en Bourgogne, au kilomètre 0 du secteur sauvegardé des climats du vignoble le plus prestigieux du monde. Je connais bien ma région et ce contexte qui favorise l’inspiration, mais j’ai plaisir à me déplacer partout en France et à l’étranger afin de découvrir de nouveaux décors et de raconter de nouvelles histoires passionnantes.