Finistère sud au moyen format argentique

15 novembre 2018

Bonjour à tous,

De retour de quelques jours en Bretagne, j’en profite pour partager avec vous (parce que quand-même) mes premiers pas dans l’argentique.
Eh oui, cela fait maintenant 8 ans que je suis photographe pro et un peu plus que je m’intéresse à la photographie, parmi d’autres media artistiques. A 35 ans, je ne suis pas un « enfant du numérique » mais, en tous les cas, en photographie, j’ai commencé avec. J’ai bien quelques déclenchements de jeunesse sur le vieux canon de mon père lors d’un voyage familiale en Italie mais rien de très concret.
Attiré depuis un certain temps par le rendu et la philosophie générale, tout comme par l’histoire du support argentique et de tout que cela implique j’ai fini par sauter le pas (un petit pas) avec la possibilité d’utiliser un moyen format 6×6 Mamiya.

C’est donc sur l’un de mes terrains favori, la Bretagne, que j’ai utilisé pour les première fois un appareil argentique. Je vous demanderai donc d’être indulgent quand aux prises de vues. Si je m’en suis plutôt bien sorti techniquement, avec de bonnes expositions et peu de ratés, le fond des images est on ne peut plus classique. Je n’ai pas souhaité ajouter la prise de risque stylistique à celle de la technique, dans un premier temps.

J’espère que cette petite série vous sera néanmoins agréable à l’oeil 🙂

Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on Pinterest